https://marcilhacgalerie.com/marci_data/upload/files/MUSIQUE/Mozart Le nozze di Figaro Act 2.mp3

JACQUES ADNET (1900-1984)

Châtillon-Coligny, 1900 - Paris, 1984

Jacques Adnet, né en 1900 dans le Loiret berça le XXème siècle de son talent d’architecte-designer. Ses nombreux volte-face stylistiques et sa modernité assumée n’ont jamais entamé l’excellence et le raffinement de son mobilier précurseur.

C’est à l’Ecole des Arts Décoratifs de Paris, en compagnie de son frère jumeau Jean, qu’il distilla son habileté naturelle en maîtrise presque incursive des matériaux qu’il accordait et façonnait avec prévenance et goût. À seulement dix-neuf ans, il participa avec ses homologues Louis Süe et André Mare à la fondation de la Compagnie des Arts Français dont il prit la tête en 1928. Des ensembles "sérieux, logiques, accueillants…" s’appuyant sur des traditions artisanales justes, il ne maintint que l’artisanat séraphin. Il s’associa ainsi aux plus modernes - Charlotte Perriand, René Gabriel, Dufy, Léger, Lurçat, Daurat, Georges Fouquet et Jean Besnard - déclinant sous son label et par sa rigueur administrative, l’inépuisable creuset que constituaient leurs styles.

Nous retenons du travail de Jacques Adnet, non seulement les étroites collaborations avec d’éminents artistes-designer tels Gilbert Poillerat et Giacometti, mais aussi les nombreuses distinctions auxquelles il accéda. Ses plus simples réussites répondent à d’autrement plus merveilleux succès qu’il serait vain d’intégrer ici à un récit picaresque. En 1937, Jacques Adnet obtint le grand prix d'architecture et d'ensemble mobilier pour le Pavillon de verre Saint-Gobain de l'Exposition Internationale à Paris. Dix années plus tard, il présida le Salon des Artistes Décorateurs et encore dix années après, il réalisa la maison de Frank Jay Gould, le studio du président de la République française au château de Rambouillet, les appartements privés du président Vincent Auriol au Palais de l'Élysée, le paquebot Ferdinand de Lesseps (1952), et l’Unesco (1958). En 1958, il décrocha une fois encore le grand prix de l'Exposition Internationale à Bruxelles. A sa mort en 1984, Jacques Adnet présidait depuis 25 ans l'École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris.