https://marcilhacgalerie.com/marci_data/upload/files/MUSIQUE/Mozart Le nozze di Figaro Act 2.mp3

MAX BLONDAT (1872-1925)

Crain 1872 - Paris 1925

Le talent brut, inhérent à Maximilien Blondat, découvert par l'instituteur du village qui reconnut ses dons pour le dessin et le modelage, est aussi le paraphe de son esthétique. Blondat sculpta bois, pierre, terre, verre et bronze avec un doigté inégalé et excella dans les arts décoratifs avec la réduction de ses sculptures ou la création d’objets utilitaires de petite taille.

En 1889, il enrôla l'École Germain-Pilon de Paris avant de poursuivre sa formation dans l'atelier de Mathurin Moreau puis à l'École des beaux-arts de Paris en 1892. Membre fondateur de la Société des arts décoratifs français en 1906, ses plus célèbres créations comptent des pièces de joaillerie pour Chambon et Hermès, des collaborations céramiques avec Edmond Lachenal ainsi que la fontaine Jeunesse, représentant trois enfants observant trois grenouilles.

Trop peu évoqué au XXIème siècle, Maximilien Blondat, Croix de Guerre 1914-1918 et officier de la Légion d’honneur, s’admire aujourd’hui au musée des Années Trente, au Musée de l’Oise ainsi qu’à la Galerie Marcilhac dont l’aspiration est d’arrimer le regard dilettante à un maître incontesté de la période Art Nouveau - Art Déco.