https://marcilhacgalerie.com/marci_data/upload/files/MUSIQUE/Mozart Le nozze di Figaro Act 2.mp3

PAUL DUPRÉ-LAFON (1900-1971)

Descendant d'une famille d'industriels et de grands commerçants marseillais, Paul Dupré-Lafon est formé l’école des Beaux-Arts de sa ville natale jusqu’en 1923. Il s’illustre dès 1924 par la réalisation du siège social de la maison Weill. En 1929, le jeune Dupré-Lafon s’impose définitivement sur la scène parisienne alors qu’il signe l’intégralité du mobilier d’un hôtel particulier de quatre étages donnant sur le parc Monceau. Cet ensemble scelle également le début d’une longue et fructueuse collaboration avec la maison Hermès ; qui trouvera son apogée dans les années 1950-1960 avec l’édition de nombreux accessoires de bureaux ainsi que la commercialisation du valet de nuit. Discret et solitaire, Dupré-Lafon n’exposera que peu et n'appartiendra à aucun groupe. 

En 1938, il réitère un coup de maître en livrant un second hôtel particulier avenue Foch, ardemment célébré par Michel Dufet dans Le Décor d’aujourd’hui en 1948, assurant que « d'emblée, Dupré-Lafon a compris l'essence profonde du luxe ». Paul Dupré-Lafon se distingue de ses contemporains par l’usage d’une géométrie savante et anguleuse, par un recours à la courbe mesuré et l’utilisation de camaïeux colorés rappelant sans cesse la nature originelle. Réalisant la plupart de ses pièces sur commande, il se fait le plus virtuose représentant d’un versant fonctionnaliste de l’Art Déco. Sa maîtrise de l’alliance d’éléments métalliques, d’essences de bois nobles, exotiques, à des cuirs aux coloris subtils aboutit bientôt à l’avènement d’un modernisme chevronné et élégant.