https://marcilhacgalerie.com/marci_data/upload/files/MUSIQUE/Erik_Satie_-_Gymnopedie_No1.mp3

LOUIS LOURIOUX (1874-1930)

Camille Louis Lourioux, dit Louis Lourioux, est né en 1874 dans la région du Berry. À 25 ans, il partage avec son père la direction de la manufacture de porcelaine Legros, Buchon & Lourioux à Foëcy et est introduit en 1904 à la Chambre syndicale de la céramique et de la verrerie. La qualité des vaisselles produites est rapidement reconnue et provoque une multiplication des demandes en France et à l’étranger. C’est ainsi qu’en 1911 il reçoit la commande de plats à oreille faisant route pour les États-Unis dans les cales du Titanic.

Louis Lourioux aménage par ailleurs au sein de sa manufacture un studio de recherche où il développe une production plus artistique. Secondé par son contremaître et ami Aristide Pipet, peintre sur porcelaine, le ciseleur Joe Descomps, ainsi que le sculpteur Charles Lemanceau, il propose des pièces en série limitée qui feront sa renommée. Sa production débute en pleine période Art nouveau puis, il s’oriente vers un style Art déco, plus épuré et géométrique. Il reçoit en 1906 le titre d’Officier d’Académie en tant que céramiste d’art puis ouvre une adresse rue du Paradis à Paris baptisée « Au Faune ». À cette époque, il signe avec l’atelier de La Maîtrise des Galeries Lafayette où il travaille sous la direction de Maurice Dufrène. Contemporain d’Emile Gallé et de René Lalique, il est très vite remarqué pour la qualité et la douceur de ses émaux.

En 1921, Louis Lourioux est lauréat du VIe concours organisé par la Société d’encouragement à l’art et à l’industrie en faveur des décorateurs participant au Salon d’Automne. À l’Exposition internationale des Arts décoratifs de 1925, son vase Soir de fêtereçoit les honneurs de la critique.