https://marcilhacgalerie.com/marci_data/upload/files/MUSIQUE/Mozart Le nozze di Figaro Act 2.mp3

JEAN LUCE (1895-1945)

Paris 1895 - 1964

Jean Luce travaillait dans la boutique de son père dans la section céramique, et élaborait notamment de la vaisselle de table. En 1921, il a d'abord montré son travail au Musée Galliéra à Paris, puis aux divers Salons d'Automne et Salons de la Société des Artistes Décorateurs. En 1923, il ouvre son propre magasin. Il fut par ailleurs membre du jury lors de l'Exposition Internationale des Arts Décoratifs Industriels et Modernes de 1925.

A partir de 1931, se spécialisant dans la céramique et le verre, Jean Luce se concentra sur le double problème qui était d'allier forme et décoration. Peint à la main ou au moyen de pochoirs, ses motifs étaient linéaires et naturalistes à la fois, toujours très modernes, les pièces de luxe parfois embellies à l'aide d'or fin. Progressivement, il s'employa à réaliser des décors émaillés et à partir de 1924, il utilisa la technique du sablage. En 1935, il conçut les porcelaine et verre pour le paquebot Normandie. L'essai étant convaincant, il fut recruté par la Compagnie Générale Transatlantique pour les autres navires. 

Au début des années 1930, il réalisa les verreries produites par la Cristallerie de Saint-Louis, et dans la fin des années 1950, les couverts en acier de l'entreprise Sola France. En 1937, il devint membre de l'Union des Artistes Modernes, et exposa ses pièces à l'Exposition Internationale des Arts et Techniques, dans le pavillon de l'UAM. Il était encore responsable de la section verrerie de l'exposition "Formes Utiles" au Pavillon de Marsan en 1949-1950. 

Il a également enseigné à l'Ecole des Arts Appliqués à Paris, et a été conseiller technique pour la manufacture de Sèvres. Dans le milieu des années 1980, les Verreries de la Rochère reproduisèrent des verreries de l'artiste en verre soufflé, lesquelles étaient issues de dessins originaux réalisés vers 1925.