https://marcilhacgalerie.com/marci_data/upload/files/MUSIQUE/Erik_Satie_-_Gymnopedie_No1.mp3

JAN ET JOËL MARTEL (1896 - 1966)

Les jumeaux Jean (ou Jan) et Joël Martel, nés le 5 mars 1896 à Nantes et morts respectivement le 16 mars (à Lille) et le 25 septembre 1966 (à Paris), sont des sculpteurs et décorateurs français. Ils habitent Paris en 1906 et y réalisent toutes leurs études secondaires, puis avec le soutien de leur père, ils suivent les cours du sculpteur Pierre Vigoureux à partir de 1911 et intègrent l'année suivante l'Ecole Nationale des Arts Décoratifs. 

Leurs œuvres sont des sculptures, des affiches, des monuments ou des fontaines d'inspiration Art déco ou cubiste, en passant par les nus féminins et la sculpture animalière. La vigueur de leur création se retrouve dans des œuvres consacrées à la vitesse et aux divers moyens de transport. Ils ont également réalisé des aménagements intérieurs dans des villas dans les années 1920.

Les frères Martel partageaient le même atelier et leurs travaux au point de signer leurs compositions seulement par « J. Martel ». Certaines de leurs œuvres sont éditées en céramique chez Fau et Guillard ou par la manufacture de Sèvres. 

Lors de l'entre-deux-guerres, ils participent à toutes les grandes manifestations et expositions internationales. Ils travaillent avec des architectes pour l'Exposition des Arts décoratifs industriels et modernes de Paris en 1925 et pour l'Exposition internationale des Arts et Techniques à Paris en 1937.

Ils sont faits chevaliers de la Légion d'honneur en 1936 et commandeurs du Mérite culturel et artistique.    

Les Martel se placent entre la représentation naturaliste au plus proche de l’anatomie du modèle et la représentation cubiste. Ils s’intègrent à l’Art déco par la simplification des volumes et la préférence accordée aux volumes lisses. Ce rapport définissant les proportions idéales est la réponse à la recherche des Martel sur les proportions. Il sera au cœur de toute leur œuvre. L’attention au matériau et à la couleur est une autre caractéristique qui donne aux frères Martel leur juste place au sein des artistes modernistes.