https://marcilhacgalerie.com/marci_data/upload/files/MUSIQUE/claude-debussy-clair-de-lune-royalty-free-classical-music.mp3

SÜE & MARE (Louis SÜE (1875-1968) & André MARE (1885-1932)

1875-1968 . 1885-1932

Louis Süe, originaire d’une riche famille bordelaise, est architecte de formation et développe une passion pour la peinture, exposant dès 1902 avec les Nabis au Salon des Indépendants. Il ouvre un cabinet d’architecte avec Paul Huillard et ensemble il réalisent leurs premières maisons, avec l’ambition réelle de s’imposer dans l’avant-garde architecturale. En 1912, il revient à la peinture, se rapprochant des frères Véra et de leur manifeste pour la création d’un nouveau style. En parallèle, il ouvre un magasin d’aménagement intérieur « L’Atelier Français » et s’associe avec André Mare en 1918, pour fonder « La Compagnie des Arts Français ». Ils l'animeront en étroite collaboration jusqu'en 1928, s’entourant d'artistes et d'artisans tels que les sculpteurs Maillol ou Despiau, les peintres Dufresne ou Véra, ou encore le verrier Marinot collaborèrent à cette entreprise. Chacun resta libre de faire oeuvre individuelle ou collective, mais tous mirent leurs talents et leurs idées au service de l'entreprise commune. 

En 1921, Süe et Mare exprimèrent leurs théories dans un manifeste, se référant constamment à la tradition, tout en apportant une interprétation très nouvelle et très personnelle de cette dernière. "Nous voudrons, disent-ils, que n'importe quel beau meuble d'autrefois fût chez lui parmi nos meubles, qu'il y fût reçu comme un aïeul et non pas comme un intrus". 

Souvent baroque et théâtral, leur goût se concrétise notamment, lors de l'Exposition Internationale des Arts Décoratifs Industriels et Modernes de 1925. Les formes enveloppantes, les courbes puissantes, les placages de noyer, de palissandre, d'ébène, les matériaux luxueux : émail, laque, nacre, bronze, enfin les couleurs variées et audacieuses composent un décor somptueux. A côté des modèles uniques, la Compagnie fabriqua également des meubles de série de qualité soignée, notamment pour les régions sinistrées en cours de reconstruction après-guerre. Parallèlement, ils réalisèrent des installations sur plusieurs paquebots dont le Paris en 1921, et l'Ile-de-France en 1927. En 1928, ils aménagèrent et meublèrent l'hôtel particulier de Jane Renouardt à Saint-Cloud. Cette même année, ils céderont la direction de la Compagnie des Arts français à Jacques Adnet.